Genèse d’une vocation joaillière

Aussi loin que je puisse me souvenir j’ai toujours été attirée par les bijoux, fascinée par la magie des pierres précieuses et tout particulièrement par la beauté et la force incomparables des diamants. Quand j’étais encore qu’une petite fille ma grand-mère me laissait explorer sa boite à bijoux. C’était chaque fois un trésor que je redécouvrais avec le même plaisir intense. Je pouvais passer plusieurs heures à me rappeler ou même à imaginer l’histoire de ces bijoux. Dans cette boite à l’allure d’un trésor il y en avait un qui me touchait tout particulièrement. Ce n’était sans doute pas le plus précieux ou même le plus brillant. Mais c’était celui qui me faisait le plus rêver.

 

C’était une bague en or mat avec un diamant d’une taille ancienne. Parfois elle m’autorisait à la porter et à mon tour j’essayais d’imaginer l’histoire de ce bijou et de la pierre qui l’ornait. Les bijoux c’était donc une histoire de famille et sans être l’héritière d’une dynastie de diamantaires je ne le savais sans doute pas encore mais une vocation était née.
Assez naturellement je me suis lancée avec passion dans des études de gemmologie avant de travailler et surtout d’apprendre à trier, à évaluer et à expertiser les diamants chez les plus grands diamantaires de Paris à New York, de Tel Aviv à Dubaï. C’est un métier qui force l’humilité et qui s’acquiert lentement, avec patience. Néanmoins c’est toujours avec la même émotion que je découvre une nouvelle pierre en dépliant son pli de papier. Ma passion ne s’est jamais tarie, elle est toujours aussi intense, le plaisir aussi. Mais ce que j’ai surtout appris c’est savoir chercher et trouver la bonne pierre selon le style et la personnalité de chaque bijou mais aussi de celle qui le porterait. Il y a un diamant et son bijou pour chaque femme, pour chaque circonstance, pour chaque humeur.

 

Une marque pour exprimer une passion : Seijna Joaillerie

J’ai toujours dessiné des bijoux. J’ai depuis longtemps rempli de nombreux carnets de croquis où je conserve les fruits de mon inspiration et de mon imagination. J’ai toujours imaginé les bijoux comme une rencontre parfaite entre la magie mystérieuse des pierres précieuses, la créativité d’un dessin unique et les femmes qui pourraient les porter. Je montrais parfois mes croquis à quelques proches jusqu’à ce jour où je crus reconnaître un de mes modèles de bague dans la vitrine d’un grand joaillier. Cette coïncidence fut un déclic. Je ferai donc de cette passion une marque.
En 2010 je lançais Seijna, du nom de cette grand-mère complice qui me fit découvrir l’univers merveilleux et magique des pierres et des bijoux.

 

Seijna, des bijoux précieux, résolument féminins, résolument quotidiens

Avec Seijna mon ambition est de sublimer la beauté et la personnalité uniques de chaque femme tout en s’accordant parfaitement avec ses humeurs et … son emploi du temps (rires). Des bijoux qu’elles sortiront du coffre, qu’elles pourront porter en toutes circonstances et qui s’accorderont parfaitement avec la vie multiple que mène chaque femme aujourd’hui. Une vie qui d’ailleurs est la mienne. Car chaque jour est une parfaite occasion pour s’affirmer et se mettre en valeur. Et faire briller le quotidien.

 

Une exigence absolue dans le choix des diamants

Je dessine et je réalise tous mes bijoux, ceux des collections mais aussi les créations sur mesure, comme s’ils étaient pour moi. Je suis particulièrement exigeante dans le choix des diamants et des pierres précieuses. Je les choisis dans les meilleures qualités possibles sans jamais perdre de vue mon de les rendre accessibles au plus grand nombre. Mon expérience de gemmologue m’a appris à choisir les meilleures pierres possibles S’il faut choisir je préfèrerai souvent des diamants dans des couleurs plus hautes (donc très blanc). Mais ce à quoi je prête sans doute le plus d’attention est l’harmonie des proportions des facettes. Car ce n’est que grâce à cette parfaite harmonie que la réfraction de la lumière sera optimale et que le diamant brillera de tout son éclat. Et après tout la vocation des diamants est de briller, n’est-ce pas. Des « 4C » dont on parle souvent, Carat, Colour, Clarity, Cut, le dernier « C », la taille est la seule qui dépend du travail des lapidaires qui transforment les diamants bruts en taillés pour révéler toute leur lumière. Ceci est bien entendu vrai pour les pierres d’un certain poids qui viendront orner le centre d’une bague ou de boucles d’oreille. Mais c’est aussi particulièrement vrai pour les petits diamants qui seront montés en pavage. Dans ce cas je suis aussi particulièrement exigeante dans le choix des diamants afin qu’au final la bague ou le pendentif brille de façon uniforme avec la même force et la même intensité. J’ai donc sélectionné avec la plus grande attention les diamantaires pour répondre à cette exigence de qualité.

A ce propos il ne faut pas confondre la taille (cut) avec la forme des diamants. Au-delà de la plus connue et la plus portée, la forme « brillant », il en existe beaucoup d’autres. Personnellement j’ai une petite préférence pour les formes « poire » et « coussin » en particulier pour une utilisation en pierre de centre.

 

Une attention de chaque instant dans la réalisation des pièces de joaillerie

Bien sûr de belles pierres ne suffisent pas, il faut que la création, la monture, et la finition du bijou soient parfaites. J’attache une importance à tous les détails, même ceux que les clientes ne verraient sans doute jamais. Mais je vous l’ai dit je réalise chaque pièce de joaillerie comme si elle était destinée à mes filles ou à moi.

Tous les bijoux Seijna sont réalisés à la main dans les meilleurs ateliers et les meilleurs artisans dont certains travaillent pour d’autres marques prestigieuses de la Place Vendôme (rires). Chaque pièce est unique. La réalisation d’un bijou peut donc nécessiter parfois un peu de temps, c’est vrai, mais c’est au prix d’une patience de quelques semaines que l’on découvre le bijou parfait.

Ce moment-là est un moment magique. C’est peut-être l’instant que je préfère, le moment où la bague, les boucles d’oreille, le pendentif est dévoilé dans toute sa finesse et sa brillance. D’ailleurs quand il s’agit d’un cadeau ou d’une surprise je demande toujours à mes clients quelle a été la réaction de celle qui l’a reçu. Il n’y a souvent pas de mots mais un rire étouffé, des larmes de joie puis un immense sourire dans les yeux.

Chaque semaine, vous trouverez ici une série d’informations utiles.

Au travers de ce blog, nous présenterons notre savoir-faire, nos coups de cœur et les dernières actualités du monde de la Joaillerie.

Un sujet que vous souhaiterez voire développer sur ce blog?  votre avis nous intéresse ! Déposez votre commentaire en bas de l’article ou écrivez nous à contact@seijna.adgency360.com, nous avons hâte de vous lire!

0 Commentaire

Laissez votre commentaire