Le sertissage est l’art d’enchâsser une pierre dans le métal. C’est un art complexe qui requiert de nombreuses années d’apprentissage et de pratique. L’idée la plus communément répandue à propos du sertissage est qu’il doit mettre au mieux la pierre en valeur, qu’il est en quelque sorte au service de la pierre. C’est exact mais incomplet : le serti doit en effet magnifier la pierre mais il doit aussi répondre aux exigences du design du créateur de bijou. Ainsi, pour parvenir à tel bijou, telle technique plutôt qu’une autre sera utilisée.

Je vous propose aujourd’hui un tour d’horizon des différents types de serti, afin, qui sait, que vous puissiez préciser votre demande le jour où vous ferez réaliser un bijou sur mesure par un joaillier.

BAGUE SERTIE GRIFFE – LE CLASSIQUE DES CLASSIQUES

La pierre précieuse est enserrée entre plusieurs tiges métalliques appelées « griffes » que le sertisseur vient rabattre une à une. La forme, le nombre et la taille des griffes peuvent varier selon la taille de la pierre et le souhait du designer. La tendance actuelle privilégie les griffes fines, comme sur cette splendeur, où seules 4 griffes fines et pointues relient la pierre à la bague.

 

BAGUE SERTI GRIFFE

 

 

BAGUE SERTIE CLOS : LA PRISON DORÉE

Le serti clos ceinture la pierre d’une feuille de métal. Le sertisseur va rabattre le métal tout autour de la pierre avec un outil appelé « marteleuse ». Il dégage ensuite à la main une bordure, le « filet ». Selon que la pierre est entièrement ou en partie ceinturée de métal, on parle de serti clos ou demi/semi clos.

Comme le serti griffe, le serti clos convient à toutes les formes de pierre.

On notera enfin que le serti clos est historiquement la forme la plus ancienne de serti connu. On le retrouve notamment dans des bijoux de l’Égypte ancienne et de l’antiquité grecque ou romaine.

Exemple de serti clos : les boucles d’oreilles or blanc et diamants « Constellation » de Seijna.

 

 

Exemple de bague sertie demi-clos sur ce solitaire taille brillant:

 

Bague serti demi clos

 

 

Vue supérieure d’une bague d’époque romaine ( IIéme siècle AVJC ) ornée d’une intaille (pierre gravée en creux) sertie clos :

 

Bague ornée d'une intaille romaine

 

Ornement de turban indien utilisant la technique du serti clos :

 

Ornement de turban indien avec serti clos

 

 

BAGUE SERTIE RAIL : COMME SON NOM L’INDIQUE

Souvent utilisée pour les alliances, la technique du serti rail consiste à enchâsser une ou deux rangées de pierres entre des rails de métal précieux. Ces rails sont ensuite rabattus sur les pierres pour les maintenir.

Moins l’espace entre les pierres est visible, mieux le serti rail a été réalisé. Il est particulièrement valorisant avec des pierres de taille princesse (carrées) ou baguettes (rectangulaires).

Alliance diamants baguettes sur serti rail, tour complet :

bague sertie rail

 

BAGUE SERTIE À GRAINS OU LE SECRET DU PAVAGE

On dit d’un bijou qu’il est pavé lorsqu’il est entièrement ou en partie recouvert de pierres, généralement de petite taille. Pour ce faire, on utilise de minuscules perles de métal (les grains) que l’on rabat sur les pierres pour les maintenir. Ici encore, la dextérité du sertisseur et le temps passé sont primordiaux : plus l’espace entre les pierres est réduit, plus petits sont les grains, plus beau sera le pavage.

On retrouve notamment cette qualité de serti grains sur les bagues SEIJNA de la collection Dangerous Kiss : des pierres serrées et un minimum de métal visible entre elles.

 

BAGUE SERTIE BARRETTE : DES SÉPARATIONS POUR RELIER LES PIERRES.

Principalement utilisé sur les alliances diamants, le serti barrette est moins à la mode qu’il ne le fut il y a 20 ou 30 ans. De petites barres de métal précieux sont situées entre chaque pierre et les fixent au bijou. Ce serti très solide présente l’inconvénient de ne pas permettre de mise à taille : une bague serti barrette taille 50 ne pourra être réduite ou agrandie.
Exemple de serti barrette : une alliance diamants tour complet.

 

Bague sertie forme barrette

 

 

BAGUE SERTIE MYSTÉRIEUX : UNE FOLIE DE HAUTE JOAILLERIE

Inventé et breveté par la Maison Van Cleef & Arpels en 1933, le Serti Mystérieux TM (ou invisible) est une prouesse d’une complexité technique telle, que seules quelques pièces de haute joaillerie sont produites chaque année par des maîtres joailliers parmi les plus expérimentés. La réalisation d’un simple clip peut ainsi demander plus de 300 heures de travail.

L’effet visuel est simplement bluffant : aucun métal n’apparaît et les pierres semblent tenir comme par magie. En réalité, elles sont ajustées dans des rails d’or invisibles et ont été spécialement taillées pour parvenir à cet effet.

Bracelet de rubis Serti Mystérieux TM de la maison Van Cleef & Arpels (1935) :

 

 

Bracelet de rubis Serti Mystérieux TM de la maison Van Cleef & Arpels

 

Je vous invite à découvrir cette vidéo pour tout savoir de ce travail admirable :

 

 

BAGUE SERTIE MASSÉ : LA PIERRE AFFLEURANTE

Dans cette technique de serti, la pierre est descendue dans le métal jusqu’à être alignée au même niveau que lui. Principalement utilisé sur les surfaces arrondies, le serti massé, se rapproche du serti clos, à la différence que la pierre n’est pas entouré d’un filet de métal et semble y être « enfouie ».

Jonc d’or blanc orné d’un diamant en serti massé :

 

Bague en or blanc orné d’un diamant en serti massé

 

LE SERTI CLOUS : À NE PAS CONFONDRE AVEC LE SERTI GRIFFES

Souvent confondu visuellement avec le serti griffes, le serti clous est pourtant une technique bien à part : des tiges de métal sont soudées sur le corps de bijou puis martelées (aplaties) afin de fixer les pierres. Dans sa version sophistiquée, chaque clou peut lui-même être serti d’une pierre, généralement un diamant.

Sur ce détail de montre joaillerie, les rubis sont sertis clous, chaque clou étant lui même orné d’un diamant serti clos :

 

Montre joaillerie avec rubis en sertis clous

 

BAGUE SERTIE TENSION : UNE PIERRE QUI SEMBLE FLOTTER

Cette technique de serti utilise la tension propre au métal pour fixer la pierre. Comme prise dans un étau, la pierre semble flotter tout en étant parfaitement maintenue.

Bague Solitaire diamant de la maison allemande Niessing, spécialiste du serti tension:

 

Bague Solitaire diamant de la maison allemande Niessing

 

 

Nous avons fait le tour des principales techniques de serti. Les artisans joailliers SEIJNA les maîtrisent toutes, à l’exception du Serti Mystérieux TM.

Depuis toujours, je suis attachée à la qualité exceptionnelle des bijoux SEIJNA : celle des pierres, de leur taille, de leur sertissage et de leur finition, que ce soit dans mes collections prêt-à-porter ou pour un bijou sur mesure.

J’espère vous avoir appris quelques petites choses, j’espère surtout vous avoir montré que derrière la beauté d’un bijou se cache des savoir-faire merveilleux.

N’hésitez pas à me contacter  afin d’échanger ensemble sur la conception du bijou de vos rêves.

Déborah.

Tags
0 Commentaire

Laissez votre commentaire